Le furet

Le furet est un animal très attachant.
Vif, joueur et malicieux, il adore explorer et fureter partout.
Il a de la difficulté à fixer son attention très longtemps. Ses activités, quoique de courte durée, sont toujours intenses.
Comme il se lasse rapidement, offrez-lui plusieurs jouets différents et participez à ses jeux.
La vie du furet se résume à trois plaisirs essentiels : manger, dormir et jouer.
Ce petit guide vous aidera à mieux le connaître et à appréhender ses besoins avant de vous lancer dans l’adoption de ce merveilleux mustélidé…

 

Présentation

mg_6466okweb

Le furet est est un animal sociable pouvant cohabiter avec ses congénères. Attention en période de rut : les mâles entiers pourraient se battre et harceler les femelles, même stérilisées.
La stérilisation permet d’atténuer les tensions entre individus et d’augmenter les chances de cohabitation.
Le furet mesure entre 44 et 56 cm (queue comprise).
Le mâle peut peser 1 à 2kg, la femelle pèse entre 600g et 900g.
Son espérance de vie moyenne est de 8 à 10 ans.
Les femelles doivent être impérativement stérilisées si vous ne souhaitez pas les faire reproduire, sous peine de mourir d’aplasie médullaire.
La gestation dure entre 38 et 43 jours. A partir de l’âge de 8 semaines, le jeune furet peut être séparé de sa mère, sa socialisation s’effectue entre ses 6 et 12 semaines.
Le furet est fertile vers l’âge de 8 à 10 mois, au printemps suivant sa naissance.
La cohabitation avec un chien ou un chat est possible sous surveillance, mais les petits animaux (reptiles, oiseaux, rongeurs) pourraient être considérés comme des proies.
Comme tout animal, le furet peut mordre s’il n’est pas correctement éduqué et habitué à votre présence. Il est par conséquent très important de bien le manipuler et de lui apporter une attention quotidienne.
Il existe divers types de furets. Le poil peut être court, ou angora.
Les robes les plus courantes sont l’albinos, le champagne et le zibeline. Les différents marquages sont la bavette, le mitts, l’arlequin, le dew, le badger, le panda, l’américan panda et la bouche de lait. Les furets ayant un marquage sur la tête présentent un risque de surdité accru.
L’identification par puce électronique est obligatoire, conformément à la loi.

 

La cage

mg_5229web

Une cage pour furet doit être plus large que haute, en effet bien que souvent bon grimpeur il ne sait pas forcement redescendre et n’a pas la notion du vide.
Une cage à lapin de 1,20 mètre de long suffit pour UN furet en semi liberté (sorti au minimum 3h par jour ou plus). Vous pouvez également en fonction de vos moyens et préférences opter pour une cage plus grande et à étages pleins.
Si vous avez plusieurs furets, il est nécessaire d’avoir une cage d’au moins 1 mètre (type cage à lapin) pour assurer la quarantaine d’un animal malade, dans une pièce séparée. Elle pourra également servir de cage de voyage ou de cage de vacances.
L’équipement minimum d’une cage se compose d’une gamelle pour la nourriture, une gamelle ou un biberon pour l’eau, au moins un endroit pour dormir et un grand bac à litière non triangulaire.
Il n’est pas nécessaire d’y mettre des jeux car le furet ne joue pas réellement dans sa cage.

 

La litière

Les copeaux de bois de résineux sont à proscrire, ainsi que les litières parfumées.

Les litières les plus utilisées dans un bac à litière sont :

  • la litière minérale pour chat, non agglomérante pour éviter les risques d’occlusion intestinale et parce qu’elle est poussiéreuse et non sableuse car elle se colle à la vulve des femelles (la litière Catsan est la litière pour chat qui convient le mieux).
  • les litières végétales, sous forme de pellets de bois de chauffage ou sous forme de rafles de maïs.

La cage peut être garnie de paille ou de dodos en tissus, couvertures, pulls ou tee-shirts, tapis de fond de cage pour chien.

 

L’alimentation

Le furet est un carnivore strict. Il ne devrait donc en théorie manger que de la viande crue.
Le régime carné peut être constitué de 2 choses :

  • le barf : qui est un mélange cru de muscle (escalope de volaille majoritairement) pour 80 % de la ration, d’os et de gras (10 % de la ration) et d’abats (dont 5 % de foie et 5 % d’un autre abat).
  • les proies : poussins, souris que l’on achète congelés.

Aliments à donner occasionnellement :

  • jaune d’oeuf cru, pas plus de 2 fois dans le mois.
  • morceaux de poissons crus avec modération.

Proscrivez la nourriture salée ou sucrée, les croquettes (qui contiennent des glucides et peuvent entraîner à terme un cancer du pancréas), tous les fruits et les légumes (dont les fruits à coque, à pépins et à noyau), les céréales (dont le maïs), les produits laitiers, le chocolat, les os cuits et toutes les boissons autres que l’eau.

 

Les sorties

Le furet doit être sorti tous les jours pendant au moins 3h. Vous devez interagir avec lui en jouant et en le câlinant.
La pièce doit être exempte de petits objets que le furet pourrait facilement ingérer, de plantes en pots, d’objets fragiles à sa portée sur des meubles bas.
Le furet ne ronge pas, mais il peut tout à fait pousser des livres, des verres, déterrer une plante, faire ses besoins sur les fils électriques
Il jouera de rien : des bouchons dans un carton, un sac plastique sans les anses, une canne avec une peluche au bout d’une ficelle, une couverture, un tunnel.
Attention aux risques d’étouffement, et évitez les jouets en caoutchouc que le furet détruira en quelques minutes.

 

La santé

mg_5184web

Les griffes doivent être coupées au moins une fois par mois. Vérifiez régulièrement l’état de la dentition de votre furet, et faites pratiquer un détartrage par votre vétérinaire si nécessaire.
La vaccination annuelle de votre furet est nécessaire (maladie de Carré, rage).
Vermifugez votre animal 2 fois par an.
Le furet peut être sujet aux tumeurs du pancréas et des glandes surrénales, maladie de Carré, rage, ADV (mortelle et incurable), coronavirus, etc…
Il est sensible aux mêmes germes que l’humain en ce qui concerne les rhumes et grippes.
Il est vital de stériliser les femelles non destinées à se reproduire. En effet, l’organisme de toutes les furettes est particulièrement sensible aux hormones sexuelles qu’il produit et provoquent une hémopathie mortelle : l’aplasie médullaire.
La stérilisation ne doit pas être pratiquée avant l’âge de la maturité sexuelle (risque de tumeurs surrénaliennes). Une stérilisation hormonale grâce à un implant est recommandée.

 

Où adopter ?

Privilégiez l’adoption chez des particuliers sérieux ou en sauvetage plutôt qu’en animalerie.
Adopter chez un passionné sérieux vous permet :

  • d’adopter un furet qui aura été • éduqué et habitué à l’humain. Si vous adoptez en sauvetage, il s’agira de poursuivre un travail commencé en refuge ou famille d’accueil. Ces personnes pourront vous renseigner sur le caractère et le vécu du fureton.
  • de pouvoir aller voir votre fureton grandir, de poser des questions.
  • de vous assurer que votre fureton aura vécu dans des conditions adaptées depuis sa naissance
  • de ne pas prendre part au commerce d’animaux.

 

En bref

  • Les furets requièrent une attention quotidienne, une réelle éducation, les soins d’une personne responsable, et ne sont pas adaptés aux enfants en bas âge,
  • La furette doit impérativement être stérilisée si elle n’est pas reproduite (risque de mourir d’aplasie médullaire),
  • L’identification par puce électronique et les vaccins sont obligatoires,
  • Les furets vivent entre 8 et 10 ans,
  • Les furets peuvent vivre en groupe,
  • Les furets sont des carnivores stricts,
  • La cage doit être plus large que haute, et de grande taille,
  • Pas de copeaux de bois de résineux,
  • Un fureton est sevré à partir de 12 semaines,
  • Renseignez-vous sur l’endroit où vous souhaitez adopter, afin d’éviter les mauvaises surprises

 

Le furet sur Internet

Les sites informatifs

Les forums

Les associations

Association F.R.E.E : http://www.refugenac.com