Le lapin

 

En raison de sa petite taille, le lapin nain est considéré comme un animal de compagnie apprécié de tous. On le dit affectueux, sociable, curieux et vif.
Il s’adapte facilement, à condition de lui accorder du temps, des soins appropriés et un espace de vie adapté.
Ce petit guide vous aidera à mieux le connaître et à appréhender ses besoins avant de vous lancer dans l’adoption de ce merveilleux petit lagomorphe…

 

Présentation

lapin_2

Le lapin appartient à l’ordre des lagomorphes, trop souvent dit « rongeur », à tord. Il s’en distingue notamment grâce au fait qu’il possède 2 paires d’incisives sur la mâchoire supérieure (l’une derrière l’autre).
Il vit en moyenne 8 à 10 ans. Les jeunes sont à maturité sexuelle à 4 mois, il est absolument déconseillé de faire reproduire les femelles avant l’âge de 7 mois.
Le lapin aime la compagnie. La présence d’un autre lapin présente plusieurs avantages (toilette mutuelle, pas d’ennui possible). Ne jamais faire cohabiter 2 mâles ni une lapine dominante et un nouveau (elle défendra son territoire et risquera de sérieusement abimer le nouvel arrivant).
Petit rappel des races de lapins nains reconnues en France (F.F.C.) :
Ceux aux petites oreilles droites (maxi 6 cm) d’1kg à 1,4kg : le POLONAIS, il est toujours blanc, soit aux yeux roses soit aux yeux bleus. Le NAIN DE COULEUR, nombreux coloris classés en 5 variétés : agouti, argenté, himalayen, unicolore et multicolore. Les NAINS A FOURRURE CARACTERISTIQUE classés en 4 variétés : angora (7cm de poils sur tout le corps), rex (poils ras toucher velours), satin (aspect satiné luisant), renard (poils longs sauf sur la tête et les oreilles).
Le NAIN BELIER, le seul lapin nain aux oreilles tombantes. Nombreux coloris. Poids d’1,4kg à 2kg.

 

Cage

Le lapin peut vivre à l’intérieur, évitez une température supérieure à 20°, dans un endroit calme mais non isolé. Il peut rester à l’extérieur mais il faudra veiller à le protéger de la chaleur, du vent, de la pluie et du froid.
L’idéal est de lui proposer une vie en semi liberté, au minimum une cage à barreaux d’1m de long avec un parc clos et sécurisé.

 

Litière

La litière doit être confortable et changée aussi souvent qu’il le faut. Utilisez uniquement de la litière végétale. Vous avez le choix ! Paille, chanvre, lin, maïs concassé, granulés de bois.
En aucun cas prendre de la litière minérale pour chat (petits cailloux, sable), ni mettre du carton ou des journaux !

 

Alimentation

lapin_1

Le lapin grignote en permanence : le foin constitue la base de son alimentation. Il contient des fibres indispensables pour la digestion. Le repas est servi en 1 ou 2 fois par jour ! L’eau ne doit jamais manquer et doit être propre.
L’introduction des légumes doit se faire progressivement si votre lapin n’y a jamais été habitué. Ils doivent être donnés crus, lavés et à température ambiante. Vous pouvez donner de l’endive, céleri, fenouil, radis, menthe, estragon, romarin, basilic, pissenlit, salade (pas de laitue), carotte (attention sucré) … Mais ne surtout pas donner de pomme de terre, choux, oseille et soja, avocat…
Pour l’alimentation sèche, veillez à ne pas choisir de mélange avec d’autres graines, juste des extrudés. Afin d’éviter les calculs urinaires ne pas prendre de granulés avec un taux de luzerne < à 20% et le taux de calcium doit être > à 1%. Et pas trop gras, moins de 3%.
Pour tout changement, effectuez une transition étalée sur plusieurs semaines.
Pas de friandise du commerce, ni de pain, ni de chocolat, optez pour des friandises naturelles comme les fruits frais. Ils sont sucrés, à donner en petite quantité et rarement. Pas d’agrumes !

 

Sorties

Si vous ne pouvez pas offrir à votre lapin une vie en semi ou totale liberté, il lui faut obligatoirement des sorties quotidiennes sous surveillance. Aux beaux jours vous pouvez le sortir prendre le soleil mais attention aux variations brutales de température. Le lapin a besoin d’un terrain de jeu à la maison. Toujours en action, il fait des bonds, se perche, détale comme une flèche, se dresse sur ses pattes arrières pour mieux voir les alentours !

 

Santé

Les maladies les plus fréquemment rencontrées :
La myxomatose (transmise par piqure de puces et moustiques et par simple contact) et le VHD (transmise par contact et par un fourrage contaminé). Il existe un vaccin préventif contre ses deux maladies, la vaccination est vivement conseillée.
Malocclusion dentaire : les dents ne sont plus alignées et ne s’usent plus naturellement. La cause la plus courante est suite à des chocs/chutes qui peuvent modifier l’orientation des dents. Mais dans certains cas il peut s’agir d’une tare génétique ou d’une carence en calcium, vitamine D, et manque de fibres!
Coryza ou rhume du lapin : le lapin éternue, sa respiration ronflante, son nez coule. Il s’agit d’une maladie grave! Le coryza est difficile à guérir.
Coccidiose : Cette infection est due à des petits parasites naturellement présents dans l’organisme qui se localisent dans les intestins ou le foie du lapin. Ils se développent suite à un stress subi par l’animal (transport, chaleur, sevrage…). Cela entraîne des problèmes digestifs (gros ventre, diarrhées liquides très odorantes) et provoque un amaigrissement.
Le lapin mue plusieurs fois par an. Il faut le brosser pour limiter les risques de bouchons de poils. Attention à couper les griffes avant la veine !
La stérilisation est indispensable pour toute cohabitation, obligatoire si votre lapin mâle marque son territoire, et si votre lapin est une femelle, pour éviter les maladies liées à son appareil reproducteur.

 

Où adopter

Il est évidemment conseillé de choisir son lapin chez un éleveur amateur, plutôt qu’en animalerie ou chez des particuliers via les petites annonces. Vous pouvez également décider de faire une bonne action et adopter votre lapin dans un refuge ! Généralement il sera stérilisé et vacciné avec son départ.
L’adoption chez un éleveur amateur sélectionneur présente de nombreux avantages :

  • lapin vacciné, traité contre la coccidiose
  • correctement sevré et sociabilisé
  • les parents et les installations sont visibles
  • conseils avisés, suivi après l’adoption
  • animaux de race, exempts de toute maladie, conforme au standard de la F.F.C.

Lors de l’adoption, pensez à vérifier que les lapins ne présentent pas de signes de mauvaise santé : diarrhée, problèmes de peau, malocclusion dentaire, rhume, écoulements yeux et nez. Qu’ils ne soient pas affolés ou prostrés.

 

En bref

  • Le lapin vit en moyenne 8 à 10 ans
  • Le lapereau est sevré à partir de 8 semaines
  • Pas de litière minérale
  • Le lapin a besoin de sorties quotidiennes
  • Il nécessite les soins d’une personne responsable, il n’est pas adapté aux enfants en bas âge
  • Le meilleur choix pour une cohabitation est d’avoir un mâle et une femelle stérilisés
  • Renseignez vous sur l’endroit où vous souhaitez l’adopter afin d’éviter les mauvaises surprises
  • Il est important de faire stériliser vos animaux ! La reproduction par des gens mal informés est à proscrire. La gestation, la mise bas et l’allaitement sont des étapes stressantes, épuisantes et risquées pour la mère.

 

Le lapin sur le Net

lapin_4

Les sites informatifs

Tous les textes sont extraits du site : http://passion-belier.pagesperso-orange.fr

Marguerite : http://www.margueritecie.com/

 

Les associations

Fédération Française de Cuniculiculture : http://www.ffc.asso.fr

Au Bazar des NAC : http://www.aubazardesnac.com

Refuge NAC : http://www.refugenac.com